Syndicat Mixte du Bassin de la Marne et de ses Affluents : SMBMA

Actions sur l’hydromorphologie

Protection de l'environnement

Depuis 2000, la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) donne des objectifs de résultats ambitieux en terme d’état ou de potentiel écologique des rivières, et en terme de continuité écologique. Or l’état des lieux du bassin réalisé en 2004 a mis en évidence que pour un grand nombre de masses d’eaux de surface, le principal obstacle au bon état écologique est un problème de qualité physique des rivières (berges et lit mineur) et donc de qualité des habitats.

Pour aller plus loin :

Actions hydromorphologiques

Rappelons qu’un cours d’eau en bon état permet de répondre à une multitude de fonctions et d’usages : qualité de l’eau, qualité paysagère et intérêt récréatif, qualité écologique, bon fonctionnement hydraulique (rétention des crues),etc.
Ce bon fonctionnement hydromorphologique peut être caractérisé par une grande diversité de faciès, des berges naturelles, des bancs alluviaux mobiles, une ripisylve variée, des annexes hydrauliques et, surtout, une dynamique fluviale la plus libre possible. Les actions hydromorphologiques visent à rétablir ses caractéristiques.

Exemple de réalisation

Reméandrement de la pisancelle à Poissons

Avant travaux :

Cours d'eau incisé, absence de matériaux alluvionnaires, faciès d'écoulements peu diversifiés
Cours d'eau incisé, absence de matériaux alluvionnaires, faciès d'écoulements peu diversifiés
Affouillement mettant en péril les ouvrages
Affouillement mettant en péril les ouvrages
Engravement des ouvrages situés en milieu urbanisé, risques d'inondation
Engravement des ouvrages situés en milieu urbanisé, risques d'inondation

Après travaux :

reméandrement du cours d'eau, réhaussement de la côte de fond
Reméandrement du cours d'eau, réhaussement de la côte de fond
Aller au contenu principal